F/LAT - Free/Libre Art & Technology

Platform for education and research in free/libre arts & technologies

Outils pour utilisateurs

Outils du site


fr:start-long

Enjeux et motivations :

En belgique aussi, les arts évoluent en ce début de 21e siècle. Une des forces principales de cette transformation est le développement des technologies de l'information qui a profondément modifié tant les modes de productions que les moyens de transmission et d'échanges. Ces changements n'en sont qu'a leurs débuts… On assiste effectivement à l'apparition de toute une culture basée sur des valeurs de collaboration et d'échange, plutôt que de compétition et d'affrontement.

C'est pourquoi il est nécessaire de créer un espace où des artistes de multiples disciplines puissent apprendre et developper les outils et usages des nouvelles technologies dans une dynamique proprement artistique, en relation avec ce nouveau paradigme culturel, technologique, social et économique. F/LAT est un système de fonctions matérialisant ces nouveaux communs technologiques dans les pratiques artistiques.

Parallèlement, les secteurs techniques prennent conscience de plus en plus de l'importance de la creativité et de l'innovation dans un renouvellement de l'industrie et de l'économie. F/LAT est cet espace de rencontre ou la technologie se met au service de la créativité dans une démarche exploratoire et libératrice.

C'est avec le logiciel libre et l'Internet que ce paradigme a pu se concrétiser, clarifiant le rôle d'émancipation de la culture et de la connaissance, précisant des méthodes pour en garantir la diffusion et la pérénité. On parle maintenant de “culture libre” en référence aux contenus de connaissance qui répondent aux critères décrits par Richard Stallman dans sa définition du logiciel libre et maintenant étendus aux autres domaines de la culture et de la connaissance. F/LAT est un lieu de développement, d'enseignement et de diffusion répondant à ces critères.

La création de nouveaux types de lieux découle de ce mode de collaboration: des espaces de rencontre, où artistes et chercheurs de multiples disciplines peuvent apprendre et developper les outils et usages liés à ces nouvelles technologies, dans une dynamique de création artistique d'atelier en relation avec ce nouveau paradigme culturel, technologique, social et économique.

F/LAT est un système de fonctions matérialisant ces nouveaux “communs technologiques” dans le champ des pratiques artistiques.

Le projet est de créer cet espace et ce groupe d'acteurs comme

  • un centre de recherche et d'expérimentations (F/LAT.dev)
  • une ecole internationale (F/LAT.edu)
  • un centre d'échange et d'activités (F/LAT.tmp)

par et pour des artistes

et ce afin de

  • rassembler les moyens actuellement dispersés dans des expérimentaions solitaires et souvent orphelines, pour les amener à constituer une masse critique plus solide et plus pérenne.
  • permettre la transmission d'un savoir faire collectif là où la technique à tendance à isoler.
  • faire éclore les projets qui restent souvent confinés au carnets par manque de savoir-faire et de connaissance.
  • au delà des fantasmes purement techniques ou purement artistiques,
  • au delà du secret des faiseurs de miracle et des magiciens,
  • pour que l'art électronique devienne aussi accessible que le dessin.

F/LAT.space:

C'est un grand atelier, un peu particulier.

Le lieu doit pouvoir accueillir simultanément :

  • plusieurs pieces d'expérimentation semi-temporaires
  • un espace de rencontre et de discussion
  • un bureau ouvert
  • un système de serveurs informatiques relié à l'internet
  • une zone de rangement de matériel
  • un accès à la toiture et aux espaces extérieurs pour l'installation d'antennes, de capteurs,…

Les espaces d'expérimentation sont destinés :

  • aux recherches et enseignements en cours
  • a des recherches par des artistes cooptés en résidence tout au long de l'année.

L'installation semi-permanante permet à une idée d'apparaître, d'évoluer, de se transformer en prenant son temps et son espace, pour ensuite soit disparaître soit s'intégrer autrement dans l'ensemble des recherches en cours.

Le lieu ne doit pas avoir d'espace de représentation ou d'exposition spécifique, mais doit pouvoir être conçu comme une architecture modulable dans un projet esthétique large. Chaque morceau d'espace est susceptible d'être le théâtre d'une expérimentation : c'est un grand atelier!

Dans un premier temps, la F/LAT investira un bâtiment existant, mais son futur lieu d'accueil sera conçu selon le modèle d'“open architecture”. Les plans et modes de fabrication du bâtiment seront publiés sous licence libre.

Impératifs :

Logiciel et matériel libre

Pour la garantie de la pérénité des résultats de la recherche et de l'enseignement, l'ensemble des techniques et des projets devront se baser sur des méthodes et des logiciels libres et ouverts, utilisant des standards ouverts. L'usage et l'étude de logiciels et matériaux privateurs ne sont pas totalement exclus, tant que cela reste limité dans le temps et que la finalité est nécessairement libre.

“Students, this class is a place where we share our knowledge. If you bring software to class, you may not keep it for yourself. Rather, you must share copies with the rest of the class — including the program’s source code, in case someone else wants to learn. Therefore, bringing proprietary software to class is not permitted, unless it is for reverse engineering practice.” ( R.M.Stallman, in http://www.wired.com/opinion/2013/09/why-free-software-is-more-important-now-than-ever-before/ )

Transdisciplinarité

Les activités sont définies en fonction de critères pratiques et de sujets transversaux, et non pas en fonction des disciplines ou catégories classiques. Il n'y a pas de différence entre une interprétation musicale et l'exécution d'un tableau hormis les outils utilisés et des question de temporalité/syncronicités. Les mêmes questions se posent à tous, dans des ordres différents. Cette multitude d'angles est une richesse à cultiver. F/LAT est donc un lieu ou les frontières entre les arts s'estompent, deviennent poreuses et fertiles (ex entre arts dits “de la scene” et les arts dits “de création”). On doit se rappeler que dans le monde digital, tout est données numériques, et qu'on peut concevoir une affiche à partir de la chorégraphie d'un danseur, une pièce sonore en peignant, une danse comme un jeu video, etc.

Pédagogie

F/LAT est un espace de recherche, d'apprentissage et de partage. Il n'y a pas de hiérachie, ni de grade. Seulement certaines fonctions assumées par des personnes adéquates. Les tuteurs et animateurs sont là pour faire avancer les groupes et personnes qui viennent à F/LAT pour apprendre ensemble, pour mobiliser et faire interagir les personnes ayant les connaissances adéquates à se partager. Sont encouragées, l'expérimentation par essais et erreurs, la collaboration et la rétroaction comme mode d'interaction. Le but de l'enseignement est d'avancer sur son parcours personnel en faisant avancer le savoir-faire collectif. On travaille donc sur des projets ouverts - parfois collectifs- voire à long terme. Mots clés : Do-It-Yourself / Do-It-With-Other

Cette pédagogie s'articule autours de 3 axes principaux :

F/LAT.dev

(recherche et developpement artistique et technique )

Programme de recherches en résidence, pour des périodes de 6 mois à 1 an, articulées dans l'ensemble du programme interdiciplinaire. Développement d'outils transversaux, utilisable dans plusieurs contextes artistiques. Croisement des techniques, expérimentation artistique à partir d'outils génériques. Travail sur les outils pour les rendres génériques : collaboration avec d'autres groupes et techniciens (ex. laboratoires universitaires, hackerspaces, collectifs d'artistes, etc. ) Cet espace de recherche est là pour offrir l'endroit ou peuvent se concrétiser des idées qui ne sont qu'évoquées par la recherche technique, et impossible à développer dans le cadre d'un projet en cours de création : recherche préliminaires permettant aux idées adéquates de se fixer sur les outils adéquats.

Actuellement un soutien existe pour la recherche artistique en Flandre, un programme de soutien pour la recherche scientifique et technologique à l'université (Numediart) se termine en Fédération Wallonie-Bruxelles alors que des programmes comme Boost_up organisé par Wallonia Creativa soutiennent la mise sur le marché de produits et services provenant de l'industrie créative. Pour que les créateurs et techniciens puissent être à la mesure de ces attentes, il est nécessaire d'organiser une structure pour la recherche et développement artistique à Bruxelles et en Wallonie, qui permette aux idées de se concrétiser en se confrontant aux autres (co-création et co-développement).

F/LAT.dev est ce lieux d'élaboration collective permettant à de nombreux projet de prendre leur essort sur une base technologique pérenne et collectivement soutenable. L'Open Source, le Co-développement, les méthodes agiles et le partage de connaissances, le fonctionnement en communauté, sont autant de nouvelles approches de la production d'un nouveau paradigme en plein essort, que F/LAT intègre et dissémine. Les investissements concentis dans la recherche et développement de technologie sont actuellement difficilement applicable à des projets concrets, par manque de moyens disponibles pour cette adaptation pratique. Une compagnie de Théatre p.ex. qui chercherait à intégrer un système de capteur à rarement les moyens de payer la période de recherche nécessaire à l'intégration des nouvelles technologies dans sa scénographie, et il n'existe pas actuellement d'outils ni de pratiques généralisée suffisement pour que ça s'intègre naturellement au budget de production. Un espace comme F/LAT permettrait l'étude du projet en amont, et l'usage d'outils générique ensuite pour les pratiques et projets similaires (p.ex. standardisation d'outils de régie video basé sur Pure-data/openframework/arduino/OSC - Isadora et le MIDI étant en fin de vie )

F/LAT.edu

(enseignement suivi / tutorat)

Prise en charge d'un suivi d'un groupe d'étudiants (ou considérés comme tels) sur une période d'un an à travers leurs projets. Organisation de rencontres entre étudiants de manière régulière et avec des professionnels de manière ponctuelle. Cet enseignement ne se compare pas à un cursus classique, mais peut en faire partie (en accords avec l'école de l'étudiant). Fonctionnement par partenariat avec une institution certifiée “Bologne” pour une prise en charge d'heures intégrée dans un cursus.

Programme prévisionnel chaque étudiant :

  • 1 rencontre / semaine avec le tuteur, une après midi, et avec 2 ou 3 autres étudiants de même intérêt
  • 2 + rencontre / mois entre tous les étudiants, rencontre interdisciplinaire pour partager les avancées des projets.
  • 1 + rencontre / mois avec un chercheur de F/LAT.dev

pour le futur : crédits ECTS : → http://ec.europa.eu/education/lifelong-learning-policy/doc/ects/guide_fr.pdf

F/LAT.tmp

(échange et enseignement libre)

Programme d'enseignement sur le modèle de l'atelier temporaire. Activités de partage régulière et non contraignante pour faciliter la porosité du lieu. Événements de type Master-Class, conférences, hackaton, code-sprint,etc.

Exemples :

  • patching circles
  • blender user group
  • ellentriek - openhardware
  • loop – aperos code-lab
  • mini-metahub
  • L2ork impro
  • Open Source Publishing meetings
  • ReLearn

Ces ateliers, outre l'apport de connaissances nouvelles, permettent la rencontre et la discution sur les techniques et modes de création, avec de multiples personnes qui seront ammenées à fréquenter ces ateliers de manière irrégulière. La qualité des rencontres sera le but recherché. L'usage et la diffusion de techniques et culture libre engagera également un processus d'émancipation pour le public plus large qui assistera à ces rencontres.

Localisation

Bruxelles (F/LAT.bxl)

Avec un objectif d'échange internationnal tout au long de l'année, la situation du lieu à Bruxelles est nécessaire, pour bénéficier des facilités de transport et de rencontres que la capitale européenne apporte, au croisement des routes et des rails, à proximité de l'aeroport national. Le public concerné n'ayant pas spécifiquement des moyens importants, la facilité et le coût du transport importent sur le déroulement des activités. Un nombre important d'artistes numériques, dont certains français d'origine, sont par ailleurs basés à Bruxelles plutôt qu'en Wallonie, et ceux qui sont localisés ailleurs ont tôt fait de rejoindre la Capitale vers laquelle convergent les moyens de transport en Belgique, contrairement à d'autres centres d'activités décentralisés, plus adaptés à des programmes plus concentrés et pointus (création et diffusion).

Néanmoins, il sera important de créer et entretenir des échanges avec les divers pôles de création et développement en Wallonie et ailleurs, dont les divers centres culturels et de créations enguagés dans la découverte des arts numériques (associés à d'autres disciplines). Des stages ou activités spécifique seront bienvenue dans ces lieux, permettant d'ouvrir la palette des croisements possibles.

Intégration dans le réseau international d'enseignement des techniques et cultures libres (en construction) [80c]list

D'un point de vue urbanisitque, F/LAT s'intégre bien à un projet plus large de refonte des pensée de la ville, en cherchant à s'intégrer dans un tissus social et economique court, dense et efficace.

À long terme : L'architecture pensée sur le mode Opensource, est déjà une limite dépassée par de multiples réalisations. Comment l'art s'empare t'il de cette donnée dans son quotidien ? (http://wikihouse.cc - -/- - Commons Josaphat : une zone urbaine à resortir de terre, a repenser en terme de communs / platforme festival communs bruxelles.) (voir IAAC à barcelonne http://iaac.net … )

À court terme : Constant/Variable est un creuset fertile et des activités s'y déroulent avec beaucoup de bons retours. c'est une expérimentation créative et pédagogique que F/LAT a pour projet de prolonger.

À moyen terme (2014-1015) L'intégration des Cracks, zones urbaine en désuétude entre 2 affectations officielles est une piste pour le moyen terme: bail précaire de bureaux permettant une certaine incertitude de bousculer le quotidien. voir relations avec la Zinneke, qui intègre déjà d'autres types d'ateliers (construction métal p.ex. ) et des batiments en bail précaire. contacter Lancelot - ( + il y en a d'autres e.g. FMT )

L'espace envisagé doit avoir des dimensions minimum de 250m2 , séparable en 4 à 5 zones communicantes. un plein pied en plateau modulable est l'idéal.

Organisation

F/LAT est un organisme complexe et n'est pas conçu comme un système monolithique. C'est donc une ombrelle pour de multiples individus et groupes d'individus qui s'organisent autour d'un lieu pour partager et avancer plus vite ensemble.

3 niveaux d'implication :

  • Membres associés : personnes qui font tourner le projet, travaillent et contribuent à son fonctionnement quotidien et à long terme les relations contractuelles et juridiques imposées par la loi aux collaborateurs de F/LAT créent ce statut particulier chez un membre actif.
  • Membres actifs : participent aux activités et à la vie du lieu de manière régulière. (ou se déclarant comme tel)
  • Membres sympatisants : personne supportant le lieu d'une manière ou d'une autre, par un sourire, une bonne parole, un tweet ou un bitcoin, faisant une visite ou un don en euro. Une personne morale peut avoir ce statut p.ex. dans le cas de subside ou mecenat.

La particularité de l'organisation est sa transparence : les comptes sont accessibles en temps réels pour les associés et l'ensemble des décisions et discussions importantes devront apparaitre en ligne, accessibles à tout membre actif, en lecture et écriture. (wiki et mailing liste) L'organisation des ateliers, recherches et tutorats seront soutenus par des entrées budgétaires différentes et des partenaires différents.

Bien qu'intégrant des parties du programme d'associations et groupes tiers, F/LAT reste une association de personnes, et les personnes morales n'ont pas droit de vote. Une association est donc membre de F/LAT en ayant des membres communs, des intérets communs, des moyens en commun.

L'organisation dois se refléter dans des outils en ligne : pad, wiki, mailing listes, qui sont transparents pour les membres et le public.

Public concerné

Les activités sont ouvertes : À priori l'accès aux activités est libre pour peu de s'être annoncé. Certaines activités sont annoncées comme destinées à certains types de public, elles restent ouvertes à tous, sur le principe de l'université libre. Néanmoins certaines fonctions et interactions avec les membres associés nécessiteront une forme d'inscription à un programme et suivi, et nécessitera le règlement de formalités et/ou payements à la structure F/LAT (notamment le tutorat). Ces informations sont reprises avec les descriptifs détaillés des activités.

Le public concerné est donc partie tant d'un secteur culturel en ébulition et en changement, jeunes artistes intégrant la culture du web ou plus ancien se recyclant, qu'un public concerné par l'économie collaborative qui valorise la créativité et le travail en collaboration. La structure ouverte est particulièrement adaptée à accueillir des publics fragilisés économiquement, en phase de reinsertion économique ou sociale. (rem : les artistes sont de fait un public “fragilisé économiquement”. ) La pédagogie axée sur la créativité offre un outil des plus efficace pour aider ceux en recherche de nouvelles voies d'avenir à dégager des pistes. L'agrégation de différent types de publics permet aux débutants de rencontrer des professionnels sur le même terrain, de confronter et d'échanger des compétences parfois très diverses entre les champs artistiques et technologiques, ce qui profite à tous.

Calendrier prévisionnel

  • Été 2013
    • Proposition du projet
    • Recherche d'un lieu
  • automne 2013
    • demandes de subsides
    • creation association (dépot statuts éventuels)
  • Janvier 2014
    • Premier cycle de recherche et développement - F/LAT.dev 2 x 6 mois
    • Premier cycle d'activités ponctuelles régulières - F/LAT.tmp 10+2 mois
    • patching circles
  • Septembre 2014
    • Premier cycle de tutorats F/LAT.edu saison scolaire 2014-2015 : cycles court ? p.ex. 3 mois, dédié à un projet ? (attention travail au projet .. )
  • Janvier 2015
    • 2e cycle de recherche et développement - F/LAT.dev 2 x 6 mois
    • 2e cycle d'activités ponctuelles régulières - F/LAT.tmp 10+2 mois

Références et inspirations

Écoles et institutions

Labs

système de laboratoires (werkplaatsen) en Flandre et Bruxelles, soutenus par la VGC, le VAF et VG tels que :

système d'artist-run organisation au Canada :

réseau codelab.fr et associés

  • Ping
  • Labomedia
  • Tetalab
  • tmp/lab
  • mains-d'oeuvre

others

Notes, commentaires, FAQ.

Remarque courante sur la question du nom

Le concept de platitude est pris comme base, tous au même niveau, on apprend de nos différences. Le lieu est de plein-pied, avec communication entre les zones. Pas de chichis, le projet est direct et simple. On ne cherche pas le spectacle ou la rentabilité, mais l'efficacité du quotidien, emplis de ratés, de gaspillage et de pallabres inutiles mais nécessaires.

fr/start-long.txt · Dernière modification: 2015/02/26 12:52 par olm-e
Traductions de cette page: